Les rencontres de la tour de guet – 5ème édition

Les rencontres de la tour de guet – 5ème édition : La musique de la pensée

La Beaudelie – du 25 au 27 mai 2019

Programme

Samedi 25 mai 2019 – Art/langage/concept : modalités d’implication réciproques de la pensée et de l’acte artistique

9h30 – 9h45    Accueil des participants
9h45 – 10h45     Ouverture du colloque
Dominique Pradelle (professeur, Sorbonne Université – UMR 8547, EA 3552)
Correspondances entre pensée et musique
10h45 – 11h45    Bahman Panahi  (doctorant, IReMus)­ (dans l’atelier)
Atelier pratique d’initiation aux gestes et aux mouvements calligraphiques,  pour les participants des rencontres.
11h45 – 12h30     Roula Safar (chanteuse) en dialogue avec Antonia Soulez
Chanter la langue

14h30 – 15h30     Bahman Panahi (doctorant, IReMus)­
Pensée musicale, acte calligraphique
15h30 – 16h30     Manuel Gaulhiac (doctorant, IReMus – LAM)
Le support structurel et mathématique de la création.
Rapport entre la structure géométrique des permutahèdres et leur concordance harmonique
16h30 – 17h30     Table ronde : quelles spécificités pour les termes de pensée et de concept quand ils s’appliquent à l’art ?

20h30 – Concert
Roula Safar (soprano) – Chants d’ici et d’ailleurs
Roula Safar (soprano) et Antonia Soulez (poésie) – Tout un monde dans un son
Cristina Kasem (compositrice) – Esprit d’eau et de terre : les vases sifflants de la tradition préhispanique.
Bahman Panahi – Musicalligraphie (calligraphies en direct avec la musique)

> Le programme en détail

Nous, dans la musique

Dans le cadre du séminaire Philosophie/Politique et société « Formes de « Nous ». Y a-t-il des individus isolés ? » organisé par Marc PAVLOPOULOS :

Mercredi 15 mai : Antonia Soulez, professeure émérite Université Paris 8 (Université Paris Lumières) : Spécificité de la dimension esthétique de la constitution d’un « Nous » dans la musique

> Plus d’information

aCROSS’16 Émergence, Plaisir, 10 mai 2016

Le 10 mai, au château de Plaisir, dans le cadre du colloque interdisciplinaire L’émergence en musique : dialogue des sciences, Antonia Soulez fera une communication intitulée « Émergence d’aspects (ou Promenade au jardin botanique de Goethe) ».

Le colloque est l’un des nombreux événements proposés par le festival aCROSS’16 Émergence. Aux confins du sensible. Ces rencontres artistiques, scientifiques et pédagogiques sont organisées par la ville de Plaisir.

Liens

Programme
Programme
Télécharger le programme (fichier PDF, 36 pages, 1 Mo).

Page mise à jour le 18 février 2016

Séminaire de philosophie analytique, Tomsk, 23-24 octobre 2015

Communication d’Antonia Soulez « Is Wittgenstein an Analytical Philosopher? »

Programme (en russe)
Programme (en russe)

Antonia Soulez a participé au séminaire de philosophie analytique organisé par Valeriy Surovtsev à l’Université d’État de Tomsk (Sibérie) les 23 et 24 octobre 2015. Sa communication s’intitulait « Is Wittgenstein an Analytical Philosopher? ». Les actes du séminaire seront publiés dans une des revues de l’université.

Dernière mise à jour le 21 décembre 2015

Journées d’analyse musicale 2014 de la SFAM, IRCAM, Paris, 15-16 décembre 2014

Communication d’Antonia Soulez « Une écoute de compositeur savant pour une écoute non-savante de la musique : Steve Reich »

Les Journées d’analyse musicale 2014 de la SFAM (JAM14) se sont tenues à Paris les 15 et 16 décembre sur le thème Musique savante / Musiques actuelles : articulations. Antonia Soulez y a fait une communication intitulée « Une écoute de compositeur savant pour une écoute non-savante de la musique : Steve Reich ».

Les communications seront publiées dans la revue Musimédiane – revue audiovisuelle et multimédia d’analyse musicale publiée avec le concours de la SFAM – dans un numéro spécial à paraître au printemps 2016.

Ces journées ont eu lieu à la fois à l’Institut de recherche et coordination acoustique/musique (IRCAM) et au Centre Georges Pompidou. Elles étaient organisées sous l’égide de la Société française d’analyse musicale (SFAM), en collaboration et avec le soutien de l’IReMus (UMR 8223, Paris-Sorbonne) et de la Bibliothèque publique d’information du Centre Georges Pompidou (BPI), avec la participation de la branche francophone d’Europe de l’International Association for the Study of Popular Music (IASPM).

Liens

Sur le site de l’IRCAM : Vidéo de l’intervention d’Antonia Soulez

Sur le site de l’équipe Représentations musicales (repMus) de l’IRCAM : Programme des JAM14, et programme complet (PDF, 32 pages, 512 ko), avec résumé des interventions et biographie des intervenants.

L’article sur le site de la revue Musimediane.

Séminaire MAMUPHI, ENS, Paris, 9 novembre 2013

Journée Autour de Wittgenstein, (les maths) et la musique organisée à l’occasion de la parution de l’ouvrage d’Antonia Soulez Au fil du motif. Autour de Wittgenstein et la musique

La journée Autour de Wittgenstein, (les maths) et la musique s’est tenue le 9 novembre 2013 à l’École normale supérieure (ENS), rue d’Ulm à Paris, dans le cadre du séminaire MAMUPHI mathématiques – musique – philosophie, à l’occasion de la parution de l’ouvrage d’Antonia Soulez Au fil du motif. Autour de Wittgenstein et la musique publié chez Delatour France en 2012.

Antonia Soulez y a fait une communication intitulée « De la fonction anti-analytique de la musique chez Wittgenstein à l’objectivation des qualia : quelle philosophie devant les recherches sur la structure interne du son ? ».

Cet exposé développera quelques avancées présentées dans le dernier chapitre de Au fil du motif, autour de Wittgenstein et la musique. Partant non des goûts de Wittgenstein pour la musique (son « idéal culturel » était Schumann, dit-il) mais de sa méthode de projection logique « Abbildungsmethode », dans le Tractatus, je situerai la musique par rapport à la thèse centrale du Traité, puis j’examinerai ce que devient le formalisme dans sa philosophie ultérieure à l’épreuve de son auto-critique en particulier des « objets » (clef de voûte du système du Tractatus). Remarquant les sources esthétiques (musicales avec Hanslick) du « contenu formel » dont Granger fera une des notions centrales de son épistémologie, je serai ensuite amenée à repérer l’importance de ce que Granger appelle « l’excès de matière » à laquelle se heurte le travail de rationalisation, tout en mettant en évidence ce qu’a de problématique l’objet comme donné, en philosophie comme en musique. Il résulte de la mise en évidence du « mythe du donné » en musique (comme en philosophie), au delà peut-être du contenu formel qui reste malgré tout tributaire, notamment chez Granger en lecteur de Wittgenstein, d’une conception propositionnaliste de la signification, une démarche attachée principalement à l’émergence des qualia (ou qualités sonores) qui ne sont pas sans rejoindre l’idée wittgensteinienne d’ « aspects » dont la fécondité peut intéresser le compositeur aujourd’hui attentif à la structure interne du son.

Le séminaire Mamuphi est organisé dans le cadre des activités du Centre international de recherches en philosophie, lettres, savoir (CIRPHLES), à l’ENS, en collaboration avec l’Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique (IRCAM). Cette séance a bénéficié du soutien d’Innovaxiom. Elle était dirigée par Charles Alunni (CIRPHLES), Moreno Andreatta (IRCAM), Andrea Cavazzini (Université de Liège) et François Nicolas (CIRPHLES, IRCAM).

Liens

Programme
Programme
Télécharger le programme (PDF, 4 pages, 200 ko).

Présentation de la journée sur le blog de Delatour France.

Vidéo de l’intervention d’Antonia Soulez sur le site Internet d’Innovaxiom.

Site Internet du séminaire MAMUPHI.

Un article sur Morena Andreatta est paru le 22 juin 2016 dans le supplément sciences du quotidien Le Monde, « Moreno Andreatta fait chanter les maths ». Extrait en ligne (texte intégral réservé aux abonnés) : www.lemonde.fr/sciences/article/2016/06/20/moreno-andreatta-(…)

Dernière mise à jour le 25 juin 2016